La collection « Journalisme et communication »

JOURNALISME ET COMMUNICATION

Editions de l’Université de Bruxelles


Rattachée au centre de recherche en information et communication ReSIC de l’ULB, la collection publie les travaux de chercheur.e.s confirmées ainsi que de jeunes chercheur.e.s.  Aller vers le site de l’éditeur

La communication, les médias et le journalisme sont des sphères professionnelles au coeur des sociétés contemporaines. Leur rôle pour donner du sens à nos vies individuelles et collectives est traversé par des évolutions contradictoires, notamment dans le contexte d’une numérisation qui mérite d’être abordée avec un regard critique, comme phénomène socio-culturel inscrit dans des pratiques et représentations multiples. C’est l’analyse de cette diversité, des hybridations entre domaines de la communication et de l’information, de la pluralité de producteurs et récepteurs actifs qui défient les catégories préétablies, que cette collection veut promouvoir.

Avec une vocation globale, la collection encourage la diffusion de recherches sur la Belgique, l’Europe et d’autres pays où les enjeux du journalisme, des médias et de la communication questionnent le futur des métiers, des institutions, des discours et des pratiques qui les font possibles.

Si vous souhaitez soumettre un manuscrit, veuillez prendre connaissance des conditions de publication ici

 

Collection dirigée par Nadège Broustau, Laura Calabrese, Irene Di Jorio, David Domingo, François Heinderyckx, Florence Le Cam, Isabelle Meuret, Seth Van Hooland, Louis Wiart
Membres du comité éditorial Claire Blandin, Marcel Burger, Valérie Carayol, Juliette De Maeyer, Isabelle Garcin-Marrou, Florence Millerand, Caroline Ollivier-Yaniv, Sylvain Parasie, Olivier Thuillas

Journalistes web et langue française

Entre devoir professionnel et contraintes de production

Au croisement de la sociologie du journalisme et de la sociolinguistique, ce livre apporte une compréhension globale des facteurs qui influencent la langue française qu’on observe sur les sites d’information. Il révèle les logiques plurielles qui modèlent les pratiques et représentations linguistiques des journalistes web en Belgique francophone. Acheter le livre

À en croire les commentaires des internautes, les sites d’information contiendraient de trop nombreuses fautes de français. Mais comment peut-on expliquer, de manière globale, la langue qu’on observe dans les productions journalistiques en ligne ? Cette étude répond à cette interrogation en se focalisant sur cinq sites d’information parmi les plus consultés en Belgique francophone : DH.be, La Libre.be, Le Soir.be, RTBF Info et RTL Info. La question est envisagée à partir d’un angle particulier : les représentations et les discours de journalistes et de rédacteurs en chef, rencontrés lors d’entretiens.

La première partie de l’ouvrage analyse la manière dont les producteurs de la presse en ligne considèrent, d’une part, la langue qu’ils pratiquent et, d’autre part, celle qu’ils souhaitent idéalement proposer à leur public. Davantage portée sur le quotidien des journalistes et ses contraintes, la seconde partie interroge la place du travail de la langue dans le processus de production de l’information en ligne.

Cette recherche montre que la langue des sites d’information est régulée par un ensemble de représentations linguistiques, professionnelles et sociales, des attentes, des enjeux pour le journalisme et pour la langue française, des contraintes et des pratiques. Elle permet de comprendre les logiques plurielles et souvent opposées qui interviennent dans les questions de langue lors de la rédaction et de l’édition des articles en ligne.

Eurorégions

L’éclosion de la communication transfrontalière

Cet ouvrage défriche une communication européenne émergente et incertaine : la communication transfrontalière. Celle-ci est abordée au prisme des eurorégions, entités qui s’institutionnalisent dans le paysage européen depuis le milieu des années 2000.  Acheter le livre

Où se situe la formation discursive eurorégionale par rapport à d’autres discours de la construction européenne ? Comment les eurorégions préfigurent-elles une organisation européenne qui bouscule nos représentations ancrées dans les États ? Quels procédés communicationnels installent les configurations transfrontalières dans les esprits ? Pour répondre à ces questions, divers types de discours produits en plusieurs langues ont été recueillis sur le web, principal vecteur de visibilité des eurorégions. L’ouvrage articule une analyse du discours à orientation linguistique et une analyse sémiotique appliquée aux médias. Les scénarios discursifs et sémiotiques sont systématiquement confrontés pour mettre en évidence leur (dés)alignement et, par-là, les invariants et les tensions de la communication transfrontalière.

Tandis qu’elle n’hésite pas à mobiliser des interdiscours et des imaginaires contradictoires, la communication transfrontalière érige les eurorégions en modèles d’une nouvelle Europe. La démarche mobilise l’histoire de la construction européenne, incontournable pour comprendre l’éclosion de la communication transfrontalière, et les sciences du langage, indispensables à l’appréhension d’un discours multilingue en ligne.